Protéger son chien contre les parasites internes

Catégories Santé
chien

L’adoption d’un chien ce sont de nombreuses responsabilités. Vous devez le nourrir correctement mais également suivre sa santé de près. Une des plus grandes causes de mortalité chez les animaux domestiques est l’infection par les parasites.

Rassurez-vous, une vermifugation à temps, et périodique de votre animal, permet de prévenir tous troubles ou maladies causées par les parasite. Zoom sur l’importance des antiparasites chez votre animal domestique.

La vermifugation, un traitement obligatoire pour les chiens

La vermifugation est l’un des premiers conseils d’un vétérinaire afin de garantir une bonne santé de votre animal. La présence de vers internes peut entraîner des problèmes de santé sévères chez votre chien, et entraîner la mort. En fait, dès le plus jeune âge, différents vers peuvent infester l’organisme de votre chien :

  • Les vers plats ou cestodes : le ténia, l’échinocoque, etc.

  • Les vers ronds ou nématodes : l’ankylostome, l’ascaris, l’oxyure, etc.

Pour le traitement de ces parasites internes, consultez un vétérinaire. Autrement, vous pouvez procurer un vermifuge pour votre chien auprès des revendeurs des produits pour les animaux domestiques. Choisissez un vermifuge efficace à prix raisonnable comme Panacur. En respectant la posologie de votre antiparasite, les vers et parasites de votre animal sont éliminés en moins d’une semaine pour un bon médicament.

Les dangers de la non-vermifugation d’un animal

Vous devez penser à la vermifugation de votre animal tous les ans, au moins deux fois par an selon l’âge. Chez un chien non vermifugé, des symptômes inquiétants peuvent apparaître lorsque les vers commencent à attaquer son organisme :

  • Troubles digestifs : vomissements, diarrhée, modification de l’appétit, etc.

  • Baisse d’immunité : peau fragile, pelage tombant, diminution de la force physique, etc.

  • Maladies pulmonaires : toux, suffocation, troubles respiratoires, etc.

  • Gros ventre et perte de la masse musculaire

  • Vers visibles dans les vomissements ou dans les selles

Le non-traitement des parasites internes chez un chien présente un réel danger pour son propriétaire. Les vers peuvent bel et bien infectés l’organisme humain via les contacts physiques. Par exemple, il est facile d’avaler les œufs ou les larves des ascaris en se faisant lécher la main.

La fréquence de la vermifugation

Un chiot doit être vermifugé dès sa deuxième semaine. Il doit recevoir une bonne dose de vermifuge, jusqu’à 4 prises jusqu’à l’âge de 2 mois. Par la suite, le traitement contre les parasites internes doit avoir lieu une fois par mois entre l’âge de 3 à 6 mois. Lorsque l’animal devient adulte, une vermifugation annuelle sera suffisante. Par contre, cela n’empêche pas les imprévus. Votre animal peut présenter des symptômes qui indiquent que les vers internes commencent à nuire au bon fonctionnement de son organisme. Pour ce cas, il est important de rejoindre un vétérinaire. Ce professionnel pourrait prescrire en urgence un vermifuge puissant afin de limiter les dégâts causés par les vers.

Pour la sécurité de votre famille, évitez de caresser fréquemment votre chien ou de le laisser monter sur votre lit. Les œufs de ses vers internes risquent également de vous infecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *